Trump Président : et si le réseau social était (partiellement) responsable

Depuis l’élection de D. Trump, le réseau social aux 2 milliards de membres se retrouve pointé du doigt pour être, en partie, responsable dans l’élection du milliardaire républicain. « Donald Trump a gagné à cause de Facebook », n’a pas eu peur d’écrire le New York Mag. « Facebook devrait avoir honte de ce que leur plateforme est devenue », assurait de son côté le site d’information de référence de la génération connectée, le Mashable. Le professeur de communication à Stanford, Fred Turner, regrette que les réseaux sociaux, pourtant pensés à l’origine comme des outils démocratiques, « aient (certainement) fini par favoriser les populistes ». Et c’est fort probable. Quand on sait que 60% des Américains s’informent principalement via Facebook – c’est-à-dire via les infos partagées par leurs amis, leur communauté – on peut légitimement se poser des questions sur la façon dont on peut encore « faire société ensemble ».

Reflets noirs

Il peut être intéressant de rapprocher cet événement politique majeur avec l’excellente série télévisée britannique « Black Mirror » qui, sous un angle noir et satirique, décrit un futur proche, pour ne pas dire immédiat, totalement perverti par la technologie. Elle interroge les conséquences inattendues que pourraient avoir les nouvelles technologies et comment ces dernières influent sur la nature humaine de ses utilisateurs, et inversement.

De la fiction à la surprenante réalité de cette semaine, il n’y a qu’un…demi pas !

Depuis près de deux décennies, les réseaux sociaux font partis de notre vie. Simple lien virtuel à l’origine, ils influencent aujourd’hui nos comportements. Ils ne nous montrent que ce que nous voulons voir –n’avons nous pas nous même fait le tri ?-, nous enfermant dans un environnement virtuel qui n’est que le reflet de ce que nous sommes ou voudrions être !

Jusqu’alors ils nous servaient à créer du lien virtuel avec d’autres, connus ou inconnus… ils sont aujourd’hui l’outil stratégique dans la communication de l’entreprise.

D’après un article de « Usbek & Rica » – www.usbeketrica.com