C’est qui la cible ?

Face à la désertion des touristes, la ville de Paris a réalisé une vidéo promotionnelle. « Paris, je t’aime » , un titre qui se fait l’écho du film d’Olivier Assayas. A destination, semble-t-il, des touristes étrangers, elle a pour objectif de promouvoir la capitale française. Cette vidéo est très « léchée ». Elle montre les principaux monuments de la capitale française, dans une douceur de vivre qui contraste avec les images laissées par les attentats de 2015. Elle ne les oublie cependant pas. Dès la 19eme seconde, la statue de la République, marquée par les slogans et les drapeaux français, rappelle que les parisiens aiment leur ville et n’ont pas peur. Black, blanc, beur ; culturelle et gastronomique ; festive et sportive ; classique et moderne…elle montre sa diversité et sa pluralité. Vidéo faite pour séduire, chaque plan est travaillé, intègre des comédiens dans un Paris très élégant et glamour. La bande son de la vidéo a été confiée au groupe Hyphen Hyphen, originaire de Nice, elle aussi touchée par les attentats.


« petits rats » ou..

Déçus par la perception “étriquée” de Paris, comme ils le soulignent dans une lettre adressée à Anne Hidalgo, 2 jeunes réalisateurs diffusent une autre vidéo, qu’ils considèrent comme « plus moderne et rafraîchissante »… « Paris on t’aime aussi ».

“Paris, ce n’est pas seulement la tour Eiffel, Notre-Dame et le Trocadéro C’est aussi Barbès, La Chapelle et le métro. Paris, ce n’est pas que le foie gras et les escargots. C’est aussi un bon tajine et un phở ! Paris c’est avant tout le mélange, la diversité. Bien sûr, La Fayette, La Fontaine et Hugo. Mais aussi M’bassa, Nguyen et Hidalgo” disent-ils dans ce clip, dont la musique est signée Ena-N
2 vidéos, 2 approches différentes de la ville…La première est calibrée pour faire venir des touristes étrangers avec un fort pouvoir d’achat : rendre plus rassurante un ville qui, encore plus que le reste du territoire national, est considérée « en état d’urgence », donc dangereuse.
La 2ème montre la ville telle qu’elle est, vivante, bruyante, brouillonne, avec des vrais gens filmés dans leur quotidien.


« …street dancer » ?

Laquelle des 2 est la plus efficace pour faire revenir les riches touristes étrangers à Paris ?
Même si c’est désolant, je ne parierais pas sur la 2ème…
En revanche, pour faire du bien aux Parisiens qui en ont bien besoin, elle est sans doute d’une efficacité déconcertante.
Tout est question de cible.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer